Monument aux Morts de la Grande Guerre 1914-1918

Paroisse Saint-Germain-l’Auxerrois, aux victimes de la guerre

Église paroissiale Saint-Germain-l’Auxerrois

2 place du Louvre, 75001 PARIS

Inaugurée le 3 novembre 1919

Oui

Plaque

Jean Rabiant (bronzier)

 

 

Sur un pilier du déambulatoire, sont disposées, l’une sur l’autre, deux plaques en marbre légèrement veiné de noir : les lettres sont gravées et réchampies de rouge bordeaux, des cabochons dorés sont situés aux angles. La palme du martyr est disposée contre la plaque du haut, en métal noir, sur laquelle se trouve un phylactère avec l’épitaphe. Elle est signée : « J. Rabiant ».

 

Notre « J. Rabiant » pourrait coïncider avec un certain Jean Rabian qui publia en 1900 un opuscule intitulé : Art et Décoration. Bronzes pour Meubles. Catalogue Général. Jean Rabiant, Bronzier. Sculpture, Ciselure, Monture. Atelier 39 Rue de Charonne. On lui doit une figure allégorique de la Victoire pour le monument aux morts de Firminy (42), divers types de plaques : un Christ en croix pour la chapelle Sainte-Barbe du Centre hospitalier de la région de Saint-Omer (62), une autre pour le monument aux morts de Gontaud-de-Nogaret (47).

 

Le monument aux morts « où sont inscrits les noms glorieux des officiers et soldats de la paroisse tombés au champ d’honneur » a coûté 1 700 francs, somme qui le jour de l’inauguration, le 3 novembre 1919 à 17h00, était loin d’être entièrement couverte par la souscription engagée.

 

Les noms de 108 soldats sont inscrits sur ce monument.

 

Épitaphe du phylactère :

 

LES MEMBRE DE L’AMICALE

A LEURS CAMARADES

 

  

Crédit photographique : © F. Jiméno / DHMMA / Mairie de Paris

 

Bibliographie : Bulletin paroissial, novembre 1919, p. 170.

 

 

 

Édifice religieux

Adresse :