Monument aux Morts de la Grande Guerre 1914-1918

Chapelle des Morts

Eglise paroissiale Saint-Michel-des-Batignolles

12 Rue Saint-Jean, 75017 PARIS

1929

Oui

Chapelle du souvenir

Henri-Marcel Magne (1877-1944) (artiste décorateur)

 

La chapelle des Morts en brique, située dans le bas-côté droit de l'église, est composée d'un autel central surmonté d'un vitrail, de deux bandes épigraphiées en mosaïque or sur fond bleu, d'un soubassement en marbre gravé de deux épitaphes. Le vitrail selon un carton de Henri-Marcel Magne (1877-1944) représente Saint-Michel pesant les âmes, au-dessus des soldats de la Première Guerre mondiale. La base des murs est décoré de plaques de marbres surmontés d'une frise en mosaïque de style Art-Déco. L'ensemble du mobilier est daté de 1929. Une plaque en marbre simple, située sur le palier droit marquant l'entrée de la chapelle,  liste 109 victimes par ordre alphabétique (h. 200 x l. 120 x p. 2 cm).

 

Epitaphes : 

Mur gauche : 

SAINT MICHEL PATRON DE NOS ARMÉES

PRIEZ POUR NOS OFFICIERS ET SOLDATS

MORTS

POUR LA PATRIE

1914-1918

Mur droit :

AUX YEUX DE CEUX QUI NE SAVENT PAS

ILS ONT PARU MOURIR ILS SONT

DANS LA PAIX

SAGESSE III.3


La plaque

PRO DEO ET PATRIA

A LA MÉMOIRE

DES MEMBRES DE L'AMICALE SAINT-MICHEL

MORTS POUR LA FRANCE

1914-1918

[liste des victimes]

ON NE PERD JAMAIS CEUX QU'ON AIME EN CELUI QU'ON NE PEUT PERDRE

                                            (ST AUGUSTIN)

 

A savoir :  Un grand tableau anonyme représentant Saint-Michel terrassant le dragon.est placé dur le mur gauche, devant la chapelle. Sur le cadre coexistent deux cartels : le premier, sur le bord supérieur, est écrit : 'Archiconfrérie de Saint Michel', le second, sur le bord inférieur,  : 'Saint Michel. Ange gardien de la France, patron de l'armée'.
La plaque et le tableau appartiennent sans-doute à l'ancien mobilier de la chapelle.

 

© Christophe Fouin / COARC / Mairie de Paris

© Pour la plaque : Frédéric Jiméno / DHMMA / Mairie de Paris

 

Édifice religieux

Adresse :