Monument aux Morts de la Grande Guerre 1914-1918

Souvenons-nous devant dieu des paroissiens de Saint Sulpice morts pour la France

Église paroissiale Saint-Sulpice

2 Rue Palatine, 75006 PARIS

nd

Oui

Chapelle du souvenir

Anonyme

 

Localisation : Bas-côté droit, 4e chapelle, aujourd’hui consacrée à Sainte-Jeanne d’Arc, en 1919, à Saint-Maurice et à la bienheureuse Jeanne d’Arc

 

Épitaphe :

SOUVENONS-NOUS DEVANT DIEU

DES PAROISSIENS DE St. SULPICE

MORTS POUR LA FRANCE

 

 

La décision d’aménager une chapelle du souvenir est annoncée dans le bulletin paroissial du 25 octobre 1919 :

« Une plaque en marbre portant les noms de nos morts sera placée en cette même chapelle. M. le Curé ne peut inscrire que les noms des morts – de la paroisse – et sur la demande de leurs parents les plus proches. Les parents qui désirent cette inscription sont donc priés de remettre leur demande sans délai à la Sacristie [sic.] : marquer nettement le nom à inscrire – aussi le prénom usuel, signer lisiblement – nom et adresse.

 M. le Curé a la confiance que les paroissiens de S.-Sulpice couvriront largement les frais de ce monument, de sorte que riches et pauvres puissent être également inscrits. Dans l’inscription on suivra simplement l’ordre alphabétique. »

Monsieur le curé réitéra sa demande dans le bulletin paroissial du 25 novembre 1919. Un témoignage intéressant qui illustre bien la méthode employée par la plupart des paroisses parisiennes pour aménager dans leurs églises qui une chapelle du souvenir, qui une plaque ou une stèle, assez rapidement d’ailleurs, la plupart sont datables entre 1920-1921.

L’ensemble de la chapelle est orné de 7 plaques en marbre blanc, les noms gravés des défunts réchampis de rouge, les décors et l’épitaphe réchampis d’or. Les plaques sont posées sur des parements de marbre rouges encadrés de pilastres de marbre noir veiné de blanc. Sur le mur de gauche, dans l’axe, se situe l’épitaphe et les seuls décors, des branches de laurier et de chêne nouées par un ruban encadrent les dates 1914 et 1918. Les trois autres plaques sont décorées d'un glaive reposant sur des branches de lauriers nouées par un phylactère, il supporte une couronne, de chaque côté deux fleurs de lys.

La chapelle mentionne les noms de 716 personnes.

© Frédéric Jiméno / CHVP / Maire de Paris.

 

Édifice religieux

Adresse :